POURQUOI CETTE CAMPAGNE ?

Une étude de mai 2018, commandée par le Secrétariat d’État chargé du Numérique, a révélé que 10% des messages postés sur la seule plateforme Facebook (sur les pages d’une quarantaine de médias) ont un caractère haineux. Agressivité gratuite, racisme, sexisme, LGBTI-phobies, etc. : les utilisateur·ice·s des réseaux sociaux sont submergé·e·s de manifestations violentes et injurieuses.
Si l’homophobie concerne 1% des posts pris en compte dans cette étude, l’expérience de terrain de nos associations fait remonter une très forte prégnance des écrits à caractère homophobe, transphobe et sexiste, laissant les internautes les plus fragiles seul·e·s face à cette violence gratuite que les plateformes (réseaux sociaux, forums, etc.) peinent, par négligence et/ou par manque de moyens, à modérer ou supprimer.

L’objectif de ce site est d’apporter des réponses concrètes aux utilisateur·ice·s du web sur la conduite à tenir en cas de posts haineux :

  • lorsqu’ils·elles sont victimes de haine LGBTI-phobe ;
  • lorsqu’ils·elles sont témoins de haine LGBTI-phobe ;
  • lorsqu’ils·elles sont auteur·e·s de propos LGBTI-phobes ;
  • lorsqu’ils·elles hébergent un contenu LGBTI-phobe.

Enjeu majeur de notre société actuelle, la modération des contenus haineux a conduit la Fédération LGBTI+ à proposer cette campagne “Ma fierté contre la haine” (vouée spécifiquement aux thématiques LGBTI+), composée d’un versant institutionnel et d’un versant participatif auxquels ce site web est consacré, ainsi que d’un versant judiciaire. En effet, ce n’est qu’en faisant condamner les propos haineux de manière dissuasive, dans notre cadre législatif français, que nous pourrons les faire reculer significativement.

RÉALISATION

Logo de la Fédération LGBTI+

Association de loi 1901, la Fédération LGBTI+ rassemble les centres et les associations LGBTI+ de France. Majoritairement implantée en régions, elle fédère près de 25 villes, plusieurs dizaines d’associations LGBTI+ locales (Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Nantes, Rennes, Angers, Nancy, Nice, etc.) et quelques grandes associations nationales (AIDES, ANT).

Son principal objectif est de mutualiser les compétences, partager les expertises locales sur les thématiques qui animent nos associations, et peser collectivement sur le plan politique pour faire progresser l’égalité des droits.

Site de la Fédération LGBTI+

SOUTIEN

Logo de la DILCRAH

Depuis 2016, la Délégation Interministérielle de Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH) soutient plus spécifiquement les projets associatifs et institutionnels visant à lutter contre toutes les formes de LGBTI-phobies.

C’est dans le cadre de ses appels à projets que ce site a été conçu.

Site de la DILCRAH